Dessin-encre-Karin-Van-Leyden-statue-Vierge-Marie-Enfant-Jesus-Bible-XXe-01-aw

Dessin encre Karin Van Leyden statue Vierge Marie Enfant Jésus Bible XXè

Dessin encre Karin Van Leyden statue Vierge Marie Enfant Jésus Bible XXè

Dessin encre Karin Van Leyden statue Vierge Marie Enfant Jésus Bible XXè
Ajouter cette boutique à mes favoris. ART DE LA TABLE. PEINTURES / ARTS GRAPHIQUES. Grand dessin à l’encre signé Karin Leyden représentant une statue romane de Vierge à l’Enfant Jésus, ce dernier tenant une petite fleur et une Bible dans ses mains, Marie portant un collier orné d’une croix, d’époque XXème siècle. Ce dessin est en bon état général. Signé en bas à droite. A signaler : déchirures sur les bords (notamment dans le bas et le haut), pliures dans le bas de la feuille, quelques taches et jaunissures sur le papier, voir photos. Nous mettons d’autres oeuvres de cette artiste en vente sur ce site. Elle épouse le peintre hollandais Ernst van Leyden (1892- 969) en 1932 (leur fils Ragnar, qui fera carrière dans le montage cinématographique, naît la même année). Figurative expérimentant l’abstraction à partir de 1953, elle signe ses tableaux « Karin ». Karin est de 1925 à 1927 étudiante à l’École des Beaux-arts de Cologne. Elle rencontre Ernst van Leyden, proche de Piet Mondrian, Theo van Doesburg et Willem de Kooning, avec qui elle va parcourir l’Égypte, la Syrie, le Liban et l’Italie avant de s’inscrire aux cours de fresque murale dispensés par le professeur Chigi à l’Académie de Florence. Avec Ernst, elle partage son temps entre le bord du lac de Loosdrecht (Pays-Bas) et Paris où elle fréquente le milieu des écrivains et des artistes (Marc Chagall, Jules Pascin, Tsoguharu Foujita, Ossip Zadkine, Giorgio de Chirico, Francis Picabia, Christian Bérard et Man Ray). Ce dernier fait d’elle une superbe photo-portrait. Après leur mariage en 1932, Karin et Ernst van Leyden s’installent pendant trois ans à Cintra (Portugal). Ils vivent en 1936 un temps à Capri (Italie) avant d’arriver à Londres. Les grandes peintures murales qu’elle exécute alors au château de Hatherop lui valent une distinction honorifique. La Seconde Guerre mondiale les contraint à émigrer aux États-Unis. Ils installent leur atelier à New-York puis à Nyack, puis découvrant la côte ouest, ils décident d’y vivre et achètent un ranch à Hollywood pour y installer leur atelier. Fréquentant un milieu d’écrivains, de peintres, de musiciens et de personnalités du cinéma (Aldous Huxley, Thomas Mann, Henry Miller, Bertolt Brecht, Salvador Dalí, Igor Stravinsky, Arnold Schönberg, Arthur Rubinstein, Charles Laughton, Charlie Chaplin), rencontrant aussi Max Ernst ou les architectes Eric Mendelsohn et Frank Lloyd Wright, Karin s’y constitue une notoriété, devenant portraitiste et peintre de fresques murales des villas du « Tout Hollywood ». Le couple effectue plusieurs séjours au Mexique où Karin découvre la culture indienne à Chiapas. Des liens d’amitié se nouent à Mexico avec José Clemente Orozco et Diego Rivera dont elle peint le portrait. La période mexicaine de Karin teinte son art figuratif d’une influence cubiste. Karin devient aussi connue de part et d’autre de l’Atlantique en tant que designer, concevant des projets de meubles pour l’architecte d’intérieur Paul László, des publicités et des créations pour Kathleen Mary Quinlan, pour Jovoy-Corday ou pour le Harper’s Bazaar. À compter de 1947, Karin et Ernst van Leyden se reconstituent un atelier à Paris. Finalement, ils acquièrent une ruine appelée « L’enclos du Lieutel» près de Montfort-l’Amaury pour la transformer en résidence-atelier. Après 1955, le couple poursuit ses séjours à l’étranger (Venise et New-York), mais une divergence des sensibilités se révèle: Karin se plait à travailler à Rome, Ernst préférant son « enclos » de Montfort-l’Amaury où il se fixera définitivement en 1962. La distance se crée, Karin s’oriente alors vers l’abstraction et les rencontres, jusqu’au décès d’Ernst van Leyden en 1969, ne seront plus qu’occasionnelles, à New-York notamment où Karin continuera de revenir régulièrement. Solitaire donc au soir de sa vie, Karin choisit de vivre à Lugano, non loin de chez sa sur cadette Charlotte Kluth. Artiste très bien côté sur ArtPrice. Dimensions : 46,5 cm x 67 cm. L’item « Dessin encre Karin Van Leyden statue Vierge Marie Enfant Jésus Bible XXè » est en vente depuis le mardi 11 décembre 2018. Il est dans la catégorie « Art, antiquités\Art du XIXe et avant\Dessins, lavis ». Le vendeur est « antiques-delaval » et est localisé à/en Vannes. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Etat: Occasion
  • Authenticité: Original
  • Matériau: Encre
  • Thème: Religion, Mythologie
  • Type: Dessin

Dessin encre Karin Van Leyden statue Vierge Marie Enfant Jésus Bible XXè